Depuis 90 ans au service des enfants

Début du XXème siècle : La tuberculose est l’une des principales causes de la mortalité infantile. Quelques médecins issus de la Faculté de médecine de Montpellier et quelques familles montpelliéraines décident de mettre en commun leurs compétences et leur générosité ; ils entreprennent de conduire à Palavas des enfants tuberculeux pour qu’ils bénéficient de la mer et de l’air marin. Cette initiative est à l’origine de l’Oeuvre Montpelliéraine des Enfants à la Mer.

22 Novembre 1917 : Tenue du premier Conseil d’Administration de l’OMEM. L’œuvre est une structure privée composée de membres entièrement bénévoles, responsables devant les Pouvoirs Publics ; son objet est de créer en bord de mer une maison de soins pour enfants. A cette fin l’œuvre réunit des dons en argent, des legs de particuliers (terrains, bâtiments…), des subventions publiques et l’aide d’associations diverses.

14 Juin 1918 : le cardinal de Cabrières inaugure officiellement l’activité de l’œuvre dont la gestion quotidienne est confiée aux Sœurs de St.Vincent de Paul qui demeureront auprès des enfants durant une soixantaine d’années.

29 Mai 1922 : Un décret reconnaît l’Utilité Publique à l’Institut Marin Saint-Pierre, premier établissement pour enfants que dirige l’OMEM. http://www.institut-st-pierre.com/

9 Mars 1929 : Inauguration du nouveau Sanatorium, longue barre construite le long de la plage avec de larges terrasses et de grandes ouvertures vers la mer et le soleil.

1937 : l’OMEM est en charge de 700 lits d’enfants et plus de 130 000 journées d’hospitalisation par an.

16 Novembre 1942 : les Allemands franchissent la ligne de démarcation. L’OMEM décide d’évacuer les enfants vers l’Aveyron où l’Oeuvre assurera désormais leur ravitaillement et leurs soins. L’armée allemande occupe l’hôpital et fortifie les abords en vue d’un éventuel débarquement.

Mars 1945 : Le Préfet de l’Hérault autorise la réouverture de l’Institut après le déminage de la plage. L’OMEM entreprend aussitôt la remise en état des bâtiments et rapatrie les enfants de l’Aveyron. Dès 1949, l’OMEM assume la gestion de 720 lits d’enfants.

De 1950 à 2000 : Pendant ce demi siècle, l’OMEM accroît considérablement ses activités, grâce au constant souci de ses membres d’anticiper les événements et de s’adapter aux nouvelles pathologies des enfants. Les équipes médicales sont à la pointe des derniers progrès de la médecine ; des liens étroits tissés avec le CHU de Montpellier résulte une collaboration fructueuse. La gestion performante du patrimoine de l’œuvre, permet de répondre à l’urgence : jusqu’à 800 lits peuvent être mis à la disposition des enfants en fonction des besoins. Ainsi 10 000 petits malades algériens sont soignés dans le cadre des accords d’Evian signés avec l’Algérie en 1962 et en 1999, l’OMEM n’hésite pas à accueillir pendant plusieurs mois plus d’une centaine de réfugiés du Kosovo.

En 2000 : l’OMEM aborde le XXIème siècle avec confiance ; les anciens locaux de l’Institut ont fait place à un hôpital ultra moderne, conforme aux nouvelles normes européennes. Avec les équipes médicales, l’OMEM adapte son activité aux nouveaux impératifs thérapeutiques : de nouvelles conventions sont passées avec les CHU de Montpellier et de Nîmes.

Depuis 2013 : Avec audace et générosité l’association continue de se mettre au service des enfants les plus fragiles et s’investit dans de nouveaux secteurs comme le médico-social avec la reprise d’un ITEP (Saint-Pierre Millegrand), d’un SESSAD et d’une école pour autistes (Améthyste). Par ailleurs, elle se déploie dans le domaine de la formation sanitaire et médico-sociale avec OCDF (OMEM Communication Développement Formation).

Page d'accueil du site Contacter l'OMEM Documents à télécharger activités de l'OMEMAccueil et actualités Chiffres clés de l'OMEM Faire un don à l'OMEM